Le Grand-Orgue

Orgue Ziegler-Mingot (1958, 1993) - 3 claviers - 51 jeux
Les concertsLes vidéos

Un peu d’histoire

Ancien orgue Klingler et restauration par Goll

Le dimanche 14 avril 1895 eut lieu l’inauguration du premier grand instrument de Saignelégier. Cet orgue Klingler de 2 claviers et 28 jeux perdurera jusqu’en 1928.

La nouvelle église de Saignelégier doit accueillir un orgue aux dimensions de cathédrale. La manufacture Goll de Lucerne entreprend donc une restauration et un ajout de 2 jeux et d’un clavier. La plupart des tuyaux de Klingler sont récupérés. L’acoustique de l’église est à cette époque un problème important, puisque qu’elle compte pas moins de 12 secondes de réverbération à vide (comme à Notre-Dame !). Des travaux seront entrepris quelques années après la construction de l’orgue pour garantir une acoustique supportable mais en restant intéressante pour la musique (actuellement env. 10 secondes à vide).

« Epoque Ziegler » et modification Mingot

En 1956, le conseil de paroisse décide d’acquérir un nouvel orgue proportionné à la gigantesque église de Saignelégier. C’est Rudolf Ziegler-Heberlein d’Ütikon qui remportera la mise. Grand utilisateur de la traction électrique, le projet est ficelé : ce sera un grand-orgue 3 claviers électriques de 56 jeux, avec un double (!) positif de dos. Le concert d’inauguration a lieu le 26 octobre 1958 par M. Jean Piccand, alors titulaire de la cathédrale Saint-Nicolas de Fribourg. Son analyse ? en trois mots : « pas assez puissant ».

Fort heureusement, quelques anciens tuyaux ont été préservés par Ziegler, dont quelques jeux de fonds (principaux et flûtes de 4′ notamment), ainsi que le magnifique Hautbois de 1928, provenant des établissements Mazure à Paris.

Il s’ensuit un désert de quasiment 40 ans avant que le facteur d’orgues lausannois Jean-François Mingot vienne sauver l’instrument de Saignelégier. En 1993, un titanesque relevage est entrepris, avec, au programme : le remplacement des anches du G.O., l’ajout d’une chamade (pour le volume !) et d’une voix humaine, ainsi qu’un redimensionnement de la soufflerie pour éviter tout problème de vent. Le résultat est au-dessus de toute attente !

Une dernière restauration aura lieu en 2009, la console sera changée pour une console moderne des ateliers allemands Laukhuff, intégrant combinateur et différents crescendos. Le mécanisme de tirage des registres sera également modernisé par des moteurs électriques haute fiabilité.

Deux concerts notables

Le vendredi 19 novembre 2010, l’orgue de Saignelégier a résonné sous les doigts de l’américain Cameron Carpenter qui avait donné à l’époque une véritable effervescence autour de l’orgue dans la région. Il avait entre autres revisité les oeuvres de Franck, Liszt et Dupré.

Le 30 avril 2010, l’organiste française Sophie-Véronique Cauchefer-Choplin, co-titulaire adjointe de l’orgue de Saint-Sulpice à Paris, donnait un récital de musique française et d’improvisations sur les thèmes des 21 stèles de l’artiste bruntrutain Florian Froehlich.

Grand-Orgue Ziegler-Mingot de Saignelégier

Composition

Clavier I : Grand-Orgue (56 notes)

Montre 16’
Quintaton 16’
Montre 8’
Bourdon 8’
Salicional 8’
Prestant 4’
Flûte 4’
Quinte 2 2/3’
Doublette 2’
Fourniture majeure 5rgs 2’
Fourniture mineure 4rgs 1’
Cornet 5rgs 8’
Trompette I 8’
Clairon 4’
Trompette II (chamade) 8’

Clavier III : Récit expressif (56 notes)

Bourdon 16’
Diapason 8’
Flûte à fuseau 8’
Flûte harmonique 8’
Viole de gambe 8’
Voix céleste 8’
Principal 4’
Flûte douce 4’
Nazard 2 2/3’
Flûte 2’
Tierce 1 3/5’
Piccolo 1’
Plein jeu 4-5rgs 1 1/3’
Voix humaine 8’
Hautbois 8’
Bombarde 16’
Trompette harmonique 8’
Clairon 4’

Clavier II : Positif de dos (56 notes – deux buffets)

Principal 8’
Bourdon 8’
Montre 4’
Flûte à cheminée 4’
Sesquialtera 2 2/3’ + 1 3/5’
Flageolet 2’
Larigot 1 1/3’
Fourniture 3-4rgs 1’
Cromorne 8’
Chalumeau 4’

Pédale (30 touches)

Bourdon 32’
Contrebasse 16’
Soubasse 16’
Bourdon 16’
Montre 8’
Flûte d’écho 8’ (sommier dans le récit)
Bourdon 8’
Prestant 4’
Flûte d’écho 4’ (sommier dans le récit)
Fourniture 5rgs 4’
Bombarde 16’
Trompette 8’
Clairon 4’

Accessoires

Accouplements : I/II, I/III, II/III
Tirasses : P/I, P/II, P/III

Pédale d’expression pour le clavier III
Pédale de crescendo 1+2

Prolongement

Combinateur électronique

Le titulaire

François Lopinat est titulaire du Grand-Orgue de Saignelégier depuis novembre 2016.

Intéressé par la musique depuis son plus jeune âge, il se formera au piano et au solfège, puis à l’orgue à l’Ecole Jurassienne et Conservatoire de Musique (EJCM) dans la classe de Benoît Berberat.

Fortement passionné d’improvisation, il obtient en 2021, avec distinction du jury, le Certificat d’Improvisation à l’orgue au Conservatoire de Fribourg dans la classe de Jean-Louis Feiertag.

Très investi dans la musique liturgique et dans son rayonnement dans le canton du Jura, il accompagne de nombreux chœurs pour des concerts ou des cours de perfectionnement vocal. Il est également organiste du pèlerinage jurassien à Einsiedeln.

Enseignant de mathématiques au gymnase français de Bienne, il est très intéressé aux liens formés entre l’arithmétique et la musique.